Baby-clash: De quelle fai§on eviter une crise de couple apres l’arrivee du bebe?

0 Comments

Baby-clash: De quelle fai§on eviter une crise de couple apres l’arrivee du bebe?

Notre naissance de pallier bebe constitue une periode a haut risque: 20 a 25 % des jeunes parents se separent apres l’accouchement*. Comment rester ensemble face aux difficultes engendrees par l’arrivee d’un enfant?

Comment eviter une crise de couple apres l’arrivee du bebe?

“L’ arrivee d’un enfant, surtout le premier, met le couple a l’epreuve. Notre passage tout d’un equilibre a deux a une relation a trois dure de quelques semaines a deux mois. La femme, devenant mere, ainsi, l’homme, qui se revele pere, murissent. Chacun a leur rythme. L’ evolution n’est pas toujours parallele, ainsi, cela peut creer des problemes”, resume Bernard Geberowicz, psychiatre et auteur de Baby-clash, le couple a l’epreuve de l’enfant (Albin Michel).

Une epreuve obligee

Elodie, maman de deux enfants de 6 et 3 annees, se souvient en periode de crise qu’elle a connue avec son conjoint a la naissance de leur fille. “J’etais tres anxieuse, il etait deconnecte une realite. Un apri?m, il a fallu tomber sur une pharmacie de garde, il m’a dit qu’il est fatigue, c’est moi qui ai traverse sa moitie du departement Afin de en trouver une. Mon bebe avait 4 heures et je me suis sentie affreusement seule.”

Mes jeunes parents ont donc tout interet a s’armer de courage les mois suivants l’accouchement. L’auteur encourage la prise de recul: votre enfant merite qu’on reflechisse a deux fois avant de se separer. “L’arrivee du https://datingmentor.org/fr/pussysaga-review/ premier enfant revele parfois des differences trop profondes a combler, mais dans bon nombre de cas, elle va permettre (a plus long terme) de verifier la solidarite, les connivences, les valeurs et affinites tout d’un couple. Et meme de renforcer l’amour en insufflant en vie, de la vitalite.”

Accepter le changement

En attendant, pour prevenir des orages, une des cles reside dans l’ acceptation du changement. “claque d’avoir eu une vie amoureuse pleine permet d’envisager ensemble votre evolution”, explique le psychiatre. L’ideal: “que tous soit pret a considerer que que dalle ne va i?tre plus tel avant, et tant plus!”. Brie, maman d’un petit garcon de 6 annees et rescapee du baby-clash, se rappelle le erreur. “Nous n’avions nullement mesure le changement radical de vie que cela impliquait” L’expert precise qu’avoir vecu tres longtemps en couple avant d’etre parent ne protege jamais pour autant des conflits. Indeniablement, plusieurs duos reellement fusionnels vivent tres mal “l’ eclatement de leur bulle”.

La grossesse tel preparation

“Les etapes qui precedent l’accouchement permettent de preparer l’arrivee du bebe. Elles paraissent la possibilite de renforcer J’ai confiance dans son mari ainsi que la complementarite. On etablit ensemble “un projet commun”. L’arret une contraception, la grossesse, les reveries ensemble forment des moments Afin de se parler, s’ecouter, se saisir. Plus le couple se sent solide -a ses yeux et a celui des proches et des familles respectives- plus les risques de conflit diminuent”, revele Bernard Geberowicz.

Neanmoins, la i  nouveau, pas de recette miracle, une grossesse heureuse ne constitue gui?re un rempart contre le baby-clash. Pour preuve, l’histoire d’Elodie: “Notre grossesse fut idyllique, l’amour fou, un excellent week-end, de la tendresse jusqu’au bout, des larmes en tenant votre si joli bebe dans notre bras. et pourtant les soucis sont arrives tres vite, des le retour une maternite”.

Reperer les signes annonciateurs

S’occuper d’un jeune enfant engendre de nombreuses fatigue et peut donc rendre le ou des conjoints irritables. L’autre apparait egoiste lorsqu’il exprime le besoin de repos et de liberte. La libido va s’en ressentir. Surtout si la maman peine a retrouver sa forme apres l’accouchement. Brie confirme: “J’etais a l’etat de zombi, mon bebe dormait trois heures par nuit. Cela n’a nullement facilite la communication et J’ai tendresse entre nous”. L’ambiance tourne alors vite au vinaigre. Petites phrases assassines, desaccords sur le quotidien et Notre facon de s’occuper du bebe, communication difficile. Cette situation si elle est passagere, n’a rien d’alarmante, mais merite tout ainsi qu’on s’en preoccupe!

Prendre lait de son couple

“Prendre moyen de se parler, s’expliquer calmement, s’ecouter et de chercher a comprendre l’autre”, conseille L’expert. Pour ceci, il faut necessairement passer du temps a deux et recreer une intimite propice a toutes les echanges. Un conseil que les jeunes parents peinent a mettre en oeuvre, tant le bebe prend toute l’espace dans l’emploi du temps. “Inutile que le couple attende l’annee de vacances a deux qu’ils ne vont prendre pas!”, ironise le psy.

Plutot que repousser, organiser des soirees coupees des ecrans, en tete a tete a la maison, lorsque l’enfant dort comme, permettra de ne pas laisser les rancoeurs et la distance s’installer. Puis de considerer l’autre sans le costume de parent. “Pour lui, je n’etais devenue qu’une mere”, confie Elodie encore bouleversee avec le experience. Reclamer du soutien a l’entourage et aller de l’isolement pesent aussi tres volumineux dans la balance. “Nous avions beaucoup de soutien de part et d’autres, nous sommes conscients de cette chance”, se souvient Brie.

Consulter en cas d’aggravation

Si l’un ou l’autre se replie via lui-meme, que nos disputes deviennent violentes ou que des vrais signes de depression apparaissent, le medecin conseille de consulter 1 therapeute qui saura ecouter les deceptions et nos recriminations, desamorcer des conflits et aider chacun des parents a se reorganiser et se repositionner au sein d’ votre nouvelle configuration.

Elodie raconte: “Grace a l’assistance d’un psy, j’ai compris que tout a repose dans 1 gros malentendu. Principalement sur les attentes respectives. J’ai attendu des mois qu’il prenne sa place de pere et qu’il me tende la main. Alors que pour lui, tout allait beaucoup, je gerais. Si votre n’est qu’il se sentait exclu de la relation maman-bebe”.

“i  mon sens le baby blues s’etait transforme en depression post partum en gali?re evaluee et incomprise par mon entourage”, se rappelle Brie. “Mais grace a de nombreux dialogue et la volonte de passer le cap, on a evite Notre separation. Six annees plus tard, malgre plusieurs nuages desfois, nous sommes une famille heureuse et unie”.

*Selon Bernard Geberowicz, psychiatre et auteur de Baby-clash, le couple a l’epreuve de l’enfant (Albin Michel).

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Translate »